Découvrir les documents (121 total)

C’est l’une des rares photographies où l’ombre de Jean-Baptiste Boudeau apparaît, étendue partiellement sur la tombe familiale. Elle est prise au petit matin, car l’ombre est assez alongée, avec un soleil levant, rasant. Comme nous savons…

Famille d'extraction bourgeoise, résidant dans le château d'Orgnac, sur le territoire de la commune du Chatenet-en-Dognon.

Personnage : Desmonts d'Orgnac

Boîte 157 (Bfm Limoges)

Famille d'extraction bourgeoise, résidant dans le château d'Orgnac, sur le territoire de la commune du Chatenet-en-Dognon.

Personnage : Desmonts d'Orgnac

Boîte 157 (Bfm Limoges)

Dès le mois d'août 1914, face à la crainte d'une cinquième colonne, de traîtres, d'espions allemands qui viendraient saboter et ou prendre des informations capitales sur l'armée française, est mi en place un système de garde-voies, le long…

Dès le mois d'août 1914, face à la crainte d'une cinquième colonne, de traîtres, d'espions allemands qui viendraient saboter et ou prendre des informations capitales sur l'armée française, est mi en place un système de garde-voies, le long…

« Boudeau immortalise ici une scène presque banale de l’univers châtelain. Un membre de la famille Gay-Lussac monte un superbe cheval de selle. L’image est parfaitement centrée sur le cavalier et sa monture. En arrière-plan se dresse une…

Dans l'actuel boulevard Georges Périn, appelé à l'époque « boulevard du Collège », du fait de l'entrée du lycée Gay-Lussac, le photographe saisit le caractère imposant de deux établissements commerciaux. Il s'agit du Central-Hôtel, dont…

Le 26 octobre 1913, à Laurière, a lieu l'érection d'un buste à la mémoire du général Charles Thoumas né à Laurière en 1820, et qui y est mort en 1893. Ce fut un soldat et un écrivain. Soldat, c'est dans l'artillerie qu'il se fit…

Le 26 octobre 1913, à Laurière, a lieu l'érection d'un buste à la mémoire du général Charles Thoumas né à Laurière en 1820, et qui y est mort en 1893. Ce fut un soldat et un écrivain. Soldat, c'est dans l'artillerie qu'il se fit…

Lorsque J.B. Boudeau se rend à Panazol au printemps et à l'été 1913, il réalise une série d'une vingtaine de photos environ. Hormis les principaux châteaux, de la Beausserie, de la Quintaine, de la Rue, notamment, il fixe sur ses plaques…